Sans titre (2).png

Production animale régénératrice

Les Pâturages du Lac Brome produisent de la viande de grande qualité d’agneau, de bœuf et de poulet au pâturage, avec une approche inspirée de la permaculture, de l'agroécologie et du sylvopastoralisme.

 

Dans ce contexte, l’importance de la  gestion holistique des pâturages est primordiale. Le nombre d’animaux sur une surface, le temps  de paissance, le temps de repos, les espèces de plantes à privilégier sont tous des aspects auxquels  nous devons porter une attention particulière.

 

Un pâturage en bonne santé, c’est un pâturage  auquel on laisse les ruminants consommer la partie supérieure de la plante, sans plus. Cette  perturbation provoque une repousse accélérée de la part des végétaux qui puisent les ressources  dans leurs racines, en plus d’en produire de nouvelles à l’aide de l’énergie du soleil et du carbone  dans l’air, par photosynthèse.

 

Donc, en plus de revigorer les végétaux du pâturage, on séquestre  du carbone dans le sol, et on augmente le taux de matière organique.

Par ailleurs, une technique  appelée pâturage de balles rondes (ou bale grazing) consiste à supplémenter les animaux en fourrages directement  au pâturage à tout moment durant l'année, en disposant les balles au champ et en contrôlant l’accès à  l’aide de clôtures temporaires.

 

En plus de réduire les coûts liés à  l’alimentation et de répandre le fumier plus uniformément, les résidus laissés sur place  contribuent grandement à l’amélioration du sol en laissant sur place une quantité de matière  organique non négligeable ; environ 12-15 %. Cette technique est utilisée dans le cas où  une parcelle nécessiterait une amélioration plus rapide; ce qui est courant dans la région de Brome où plusieurs des terres que nous occupons sont des terres qui se sont appauvries au fil du temps.

Ce projet se veut être une solution de plus vers, non seulement l’autonomie alimentaire et l’achat  local, mais aussi la préservation de la vocation des terres agricoles. C’est une solution qui s’inscrit  directement dans les objectifs du développement durable; bon pour l’environnement, bon pour  la société, et bon pour l’économie. Pour moi, c’est plus que simplement produire de la viande,  c’est participer à faire du Québec, un Québec meilleur!